Des solutions pour décorréler un PEA

Décorréler un PEA par Widoowin et Novaxia Asset Management

09/11/2018

Par : edicom

Le marché offre de plus en plus de solutions d’investissement ce qui laisse de nombreuses possibilités aux investisseurs pour ajuster leur niveau de risque. En revanche, l’univers d’investissement des PEA et PEA PME reste restreint compte tenu des contraintes d’éligibilité. Mais de nouvelles solutions de private equity viennent élargir l’offre.

Construire une allocation diversifiée au sein d’un PEA ou d’un PEA PME n’est pas forcement chose aisée. Les OPC éligibles, par nature investis en actions à plus de 75%, sont souvent très corrélés aux OPC déjà largement distribués au sein des assurances vie et des comptes titres. Les fonds éligibles sont principalement composés d’actions cotées sur le marché européen ce qui limite encore une fois considérablement l’univers des sous-jacents et intensifie les corrélations.

Des enveloppes attractives, mais délaissées

Ainsi, dans la mentalité des épargnants, le PEA – PEA / PME reste très souvent associé aux actions, ou plutôt à la gestion d’un portefeuille d’actions européennes. Il faut reconnaître que cette enveloppe fiscale créée il y a 26 ans déjà, devait à l’origine inciter à investir en Bourse. Dans l’esprit des épargnants, les actions sont synonymes de volatilité et de risque, bien que cela n’est pas tout à fait exact. Au fil des différents crashs boursiers, on constate que seulement 4,2 millions de Français détiennent un PEA.

Afin de décorréler leur portefeuille, il convient d’investir sur d’autres sous-jacents que ceux proposés traditionnellement. Cela permet alors de trouver d’autres moteurs de performance et bénéficier pleinement des avantages de ces enveloppes comme l’exonération d’impôt sur la plus-value ou la sortie en rente viagère défiscalisée. Pour les investisseurs de long terme, seule une diversification bien construite permet de délivrer de la performance et réduire les risques sur un portefeuille tout en maintenant sa rentabilité.

Le capital-investissement pour diversifier son portefeuille

Parmi les solutions offertes aux épargnants se trouvent les fonds qui investissent dans des sociétés non cotées ou des sociétés commerciales ayant des projets immobiliers.

Afin de respecter les critères d’éligibilité du PEA, il est indispensable que les fonds respectent un taux d’investissement de 75 % en actifs éligibles, soit des actions simples (non prioritaires). Ces solutions n’avaient pas encore été visitées car le marché n’était pas mature pour développer le non coté en France. Au regard de la forte demande d’investissement en non coté, private equity et immobilier, le besoin de diversification ainsi que la valorisation des marchés cotés, certaines sociétés ont développé des offres solides et complètes pour les PEA et le PEA-PME.

L’investissement dans les entreprises non cotées

Les investisseurs sont en quête de nouveaux moteurs de performance et cherchent également à financer les TPE et PME françaises. En partant du principe qu’une partie de la valeur se trouve en dehors de la cote, dans la transformation des TPE en PME et des PME en ETI, des solutions éligibles au PEA et au PEA-PME misent sur la croissance économique de ces sociétés pour générer de la performance financière. Chez Widoowin, l’objectif est de céder les titres des entreprises au fur à mesure de leur croissance pour matérialiser des plus-values et les distribuer aux investisseurs dès la deuxième année, tout en bénéficiant du cadre fiscal du PEA. La performance du produit étant liée à la réussite de l’entreprise, il existe cependant un risque que l’entreprise ne se développe pas suffisamment.

L’investissement immobilier en capital

Depuis 2013, Novaxia Asset Management propose à ses investisseurs de loger de l’immobilier au sein de leurs PEA – PEA / PME. La stratégie consiste à acquérir avec une décote des immeubles hors d’usage, bien placés à proximité des transports, définir et réaliser la meilleure stratégie de transformation (logements, bureaux, hôtels, résidence de services, espace de coworking…). La société s’appuie sur plusieurs tendances : la transformation des bureaux en logements consolidée par la loi Elan, le Grand Paris Express et un parc immobilier vieillissant ou plus adapté à son marché, ainsi que des zones parfois délaissées.

Commentaires

Aucun commentaire.

Loading Facebook Comments ...